Je ne suis pas seul social
Le monde au défi

Le monde au défi

avril 19, 2016 in Analyses, Christianisme, De nos jours, Pensées, Philosophie, Politique

Dans nos sociétés occidentales, l’homme a cessé de travailler et d’édifier le monde en vue de glorifier son créateur. La société sécularisée dans laquelle nous vivons ne souffre plus d’être gouvernée par des idéaux, des principes dont Dieu est tout à la fois l’inspirateur et le garant. Le travail notamment, par lequel l’homme habite le monde a aujourd’hui pour finalité, selon…

Read more
L’accent vous va si bien

L’accent vous va si bien

février 4, 2016 in Récits

A l’heure ou peut-être, finalement, va se mettre en place une réforme signée il y a 28 ans, je me sens pris d’un mal circonspect. Mes sourcils se haussent en accents circonflexes raides à faire pâlir nos aïeuls du fond de leur sépulcre. Il me semble qu’on ne met pas assez les points sur les i dans cette affaire qui…

Read more
De la nécessité d’expliquer

De la nécessité d’expliquer

janvier 26, 2016 in Analyses, Education, Politique

C’est d’abord à propos d’immigration que ces réflexions me sont venues. Le 31 décembre, de nombreuses femmes étaient victimes d’agressions sexuelles dans les rues de Cologne. Passées sous silence dans un premier temps, ces agressions se sont révélées préparées en amont, poussant la police à faire le rapprochement avec une manœuvre connue au moyen-orient, le taharrush gamea, harcèlement sexuel des femmes par les…

Read more
Entre la vie et la mort

Entre la vie et la mort

janvier 11, 2016 in Analyses, Philosophie, Politique

On le sait, les réformes ne sont jamais des finalités mais des paliers. Il en est ainsi dans notre démocratie moderne qui se fait un devoir d’être en progrès constant.

Précieuse et honorable posture que celle qui consiste à ne jamais se satisfaire du monde tel qu’il est. Mais voila, une fois dépassée l’idéalisme émerveillé d’une telle attitude, on est forcé de le reconnaître, vouloir tout changer, c’est ni plus ni moins qu’un profond refus de notre condition. Et là c’est l’amalgame. Entre la maladie et la peine physique, entre le meurtre et la mort, entre le plaisir et la luxure, entre l’érudition partagée et l’éparpillement numérique, entre l‘ouverture à l’autre et le mépris des siens.

Ce sont les réflexions qui me viennent quand je lis, suite à sa nomination à la tête du centre national des soins palliatifs et de la fin de vie, Véronique Fournier dans Libération (journal décidément passionnant). Ainsi déclare-t-elle que le corps médical doit en finir avec l’hypocrisie et assumer l’intention de mort. Il est vrai que, dans la droite ligne de la loi Léonetti, les médecins peuvent décider d’arrêter l’hydratation et l’alimentation d’un patient en fin de vie, dans un cadre strict et que les souffrances provoquées ne peuvent qu’indigner le corps médical, les familles et la société tout entière.

Le législateur en a bien conscience, lui qui a donc acté la possibilité d’une sédation profonde dans ces cas douloureux permettant une mort dans le sommeil. C’est cette hypocrisie que dénonce Véronique Fournier en prônant une intégration, dans un cadre strict, à la loi de la possibilité d’accompagner vers une mort euthanasique.

Entendant la problématique dans cette logique, force est de constater que son appel à une plus grande cohérence est approuvable. Mais le problème vient du fait que cette logique elle-même dans laquelle nous sommes engagés est en soi sans fin. C’est une marche en avant qui ne saurait s’arrêter au stade qu’elle réclame de ses vœux. Décider d’autoriser, dans des cas très précis, la mort euthanasique n’est qu’une façon d’ouvrir le débat pour l’amener finalement à l’étape suivant: l’euthanasie-liberté.

Qu’est-ce que les femmes doivent faire pour conquérir le corps d’un homme ?

Il a toujours été évoqué qu’il est difficile pour un homme de trouver la femme de ses rêves. Fort heureusement, il y a les escorts qui sont douées pour le faire passer de bons moments ! Mais cela ne joue pas en faveur des femmes. En effet, vu le nombre de femmes célibataires dans le monde, celle-ci se trouve constamment en concurrence lorsqu’il s’agit de conquérir le cas d’un homme. Quand il est question d’attirance physique, il est évident qu’une escort Paris excelle dans le domaine; mais conquérir le corps d’un homme est tout autre chose. Contrairement à ce que disent les statistiques, comme quoi les enfants par des engagements, il existe de nombreux ans qui ne demandent qu’à mettre leurs copines sur un piédestal, il suffit juste de trouver la bonne combine pour accéder directement à leur cœur. Il est donc important de savoir ce qu’un homme peut réellement attendre d’une femme.

Il a envie d’être convoité

Les femmes ont tendance à croire que la gente masculine et seulement un tube digestif et un sexe ; qu’il suffit de bien les nourrir et de leur offrir une bonne partie de jambes en l’air pour les rendre heureux. Il y a certainement une part de vérité dans cette affirmation ; mais si elle était inébranlable, de nombreuses escort Paris se retrouveraient avec des tonnes de demandes en mariage. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’un homme a aussi besoin d’être convoité par sa partenaire ! Il adore la sensation de manquer à quelqu’un quand il n’est pas là et le plaisir des retrouvailles. Pour ravir le cas d’un homme, une femme doit donc se prêter à ce jeu incomplet que les hommes jouent souvent avec les escorts. En effet, il s’agit là d’un jeu de séduction !

Les messieurs aiment implorer leurs partenaires et les attraper, mais ils aiment aussi inverser la tendance de temps en temps et voir les femmes les convoiter et se donner à eux. Pour tenir le cœur d’un homme entre ses mains une femme doit donc être forte à ce jeu, elle doit être en mesure de le taquiner, se donner à lui, s’éloigner de lui de temps en temps pour ensuite se laisser capturer. Elle doit donc être en mesure de donner un peu plus de spontanéité dans la vie de couple, apporter sa touche personnelle en est puissant la relation et montrer qu’elle est indispensable dans la vie de ce dernier même quand elle n’est pas physiquement présente.

Il a besoin d’être respecté

Si les hommes aiment autant la compagnie des escort Paris de SexeModel, c’est surtout parce qu’ils aiment être respectés. C’est d’ailleurs le fondement de toute relation pour pouvoir durer dans le temps et résister à de nombreuses épreuves. Il faudra en effet remarquer que pour un homme, il est plus important de se caser avec une femme qui le respecte, plutôt qu’avec une femme qui l’aime. Les hommes peuvent coucher, parler et se soucier de la femme qu'ils aiment, mais l’amour ne fait pas tout. Les mots doux et les « je t’aime » ont des sens différents selon les personnes.

Que ce soit pour des escorts ou des femmes au foyer, le pouvoir des mots doux est assez limité ! C’est bien de dire qu’on aime une personne, mais c’est encore mieux de pouvoir donner des raisons ! Bien évidemment, les relations basées sur le respect à toutes les chances de surpasser l’ego personnel pour être ancré profondément dans le cœur des personnes impliquées. Et c’est là l’un des meilleurs moyens à la disposition d’une femme pour garder l’amour de son partenaire.